Bau de Bartagne – Le 27 octobre 2011

En cette fin pluvieuse d’octobre, une journée d’éclaircies se profile à la fois dans nos têtes de grimpeurs en mal de caillou sec et au cœur du défilé incessant de perturbations.

Pensant qu’avec l’air qui y souffle, l’extrême ouest de la Sainte Baume pourrait offrir des possibilités d’ascensions pas trop sordides entre lichens humides et fissures boueuses, nous faisons le pari, Florian et moi d’aller en face Ouest du Bau de Bartagne. Florian est un bon grimpeur (7c à vue), néophyte en alpinisme, qui cherche à progresser dans ce domaine. Bartagne est adapté pour trouver du gaz, poser des protections et pourquoi pas construire des relais sur des points placés soi-même. Pour ma part, c’ést la 4ème fois que je viens faire cette voie, après également «le Z», le «super Z», la «directe» et toutes les variantes existantes autour du jardin suspendu. Je n’étais pas revenu depuis le nettoyage et le rééquipement sur scellements.

A 10h à l’attaque, toute la voie est sèche et un petit air frais nous incite à mettre les doudounes fines et un bonnet… Nous voilà partis pour les longueurs en fissures dans un V peu commode où il faut grimper. Le jeu de « friends » (nous avons posé du Camalot 0.75 au 2. mais sans que tout soit complètement indispensable) sert utilement entre les protections scellées. Nous réalisons la traversée de droite à gauche cotée A1 puis la sortie en deux longueurs. Avec des dégaines longues, tout se fait en libre en mettant un peu de bonne volonté ! Les scellements enlèvent complètement l’exposition des passages et l’ascension devient pédagogique. A la sortie, la vue imprenable sur toute la côte et le vallon de St Pons demeure inchangée, magique. Je reviendrai, c’est sûr !

Côté technique :
10 dégaines, matériel personnel d’assurage
1 jeu de friends complet + 1 jeu de cablés (utile pour cravater un ou deux pitons) surtout si l’on a un niveau inférieur à 7a à vue.
5 ou 6 sangles utiles pour rallonger des points
1 poulie traction :
Nous avons grimpé avec une corde à simple (70m dans notre cas mais 50m suffisent) et une corde de hissage (1 sac pour deux) afin que le second profite aussi de la grimpe dans les longueurs.
Prévoir une petite laine, le fond de l’air y est toujours frais…
Horaire : 4h30/5h

Les longueurs en V/V+ restent surprenantes : il faut s’appliquer.
Les deux dernières longueurs (traversée A1 + fissure et devers de sortie) sont majeures.

Descente : par le tracé rouge qui passe à côté de la station météo et qui redescend sur le col. (au monument des excursionnistes marseillais).

Didier Le Gall